Józef Czapski, czItinéraires de vérité…

couverture de livre coloré. Il montre l'autoportrait de Józef Czapski

Józef Czapski « Itinéraires de vérité… » – nouveau livre sur Czapski. En France. Les éditions d’Eur’Orbem. Sorbonne: Centre d’études slaves, 9 rue Michelet, 75006 Paris.

Génial !!!

Peintre, écrivain, soldat, homme de culture, Józef Czapski fait partie des plus grandes figures du XXe siècle (1896 -1993). On ne se lasse pas de découvrir ce Polonais cosmopolite à travers ses œuvres picturales, ses écrits ou bien les témoignages de ceux qui ont eu la chance de le connaître.

Ce livre retracesa richepersonnalité au long des différentes étapes d’une vie mouvementée, depuis son enfance dans un milieu aristocratique au début du siècle, sa jeunesse en Russie, sonengagement dans le conflit polono-bolchevique, ses études à l’Académie des beaux-arts de Cracovie, puis à Paris au sein du groupe des « kapistes », jusqu’aux épreuves de la Seconde Guerre mondiale : internement dans les camps soviétiques, découverte de la vérité sur les massacres de Katyń, longue marche avec l’armée d’Anders et campagne d’Italie. Enfin, installé en 1947 en France, à Maisons-Laffitte, au sein du groupe d’exilés regroupés autour de la revue « Kultura », il joue un rôle de médiateur intellectuel actif entre les blocs de l’Est et de l’Ouest.

Cette biographie d’une ampleur impressionnante s’accompagne d’une œuvre dont la dimension picturale, richement présentée dans ce volume, est complétée par l’analyse de ses témoignages sur la condition des victimes du stalinisme (Souvenirs de Starobielsk, Terre inhumaine), mais aussi de ses réflexions sur l’art et la littérature, et de quelques pages de son immense et singulier journal.
Autant d’« itinéraires de vérité » qui permettent au lecteur de partager les tourments d’un homme jeté dans l’Histoire, mais ne désespérant jamais de l’humanité.

Sommaire

I. D’une guerre à l’autre :

Henryk Woźniakowski, Contrer le nihilisme
Piotr Mitzner, Les Russies de Czapski
Rafał Habielski, Czapski et la Deuxième Guerre mondiale
Włodzimierz Bolecki, De l’enquête sur les « disparus » à la vérité sur le système soviétique
Witold Zahorski, Czapski et Giedroyc en Italie, face à un avenir incertain

II. Czapski en France

Sławomir Nowinowski, Autoportraits inédits de JózefCzapski (correspondance avec Jerzy Giedroyc)
Małgorzata Ptasińska, Józef Czapski et le Congrès pour la liberté de la culture
Julien Gros, Józef Czapski dialogue avec Philippe Ariès
Joanna Nowicki, Czapski, humaniste d’une Autre francophonie

III. Le dialogue avec l’autre et avec soi-même

Jan Zieliński, Les paradoxes de l’identité : Czapski et Hering
Elżbieta Skoczek, Józef Czapski – Józef Sadzik : affinités d’esprit
Janusz Nowak, Écrire chaque jour, noter en dessinant
Paweł Rodak, Le journal de JózefCzapski : mots et images.
Marek Tomaszewski, Czapski ou la soif de transcendance
Maria Delaperrière, Czapski passion Proust

IV. Czapski – peintre

Anna Synoradzka-Demadre, Czapski et les « kapistes »
Luba Jurgenson, Portrait de l’artiste à la fenêtre
Murielle Gagnebin, L’œuvre picturale de Czapski ou le théâtre de la solitude
Richard Aeschlimann, Joseph Czapski, l’exaltation dans la couleur
Piotr Kłoczowski, Halévy, Czapski et la leçon de Degas : « la souffrance l’a amené à son propre génie »
Wojciech Karpiński, Le rayonnement de Józef Czapski

Józef Czapski, Itinéraires de vérité….

sous la direction de Maria Delaperrière,
en collaboration avec Maciej Forycki et Paweł Rodak

Fondation SUSEIA s’engage à respecter votre vie privée et nous comprenons qu’il est important de protéger les données personnelles des personnes et d’appliquer des normes éthiques et légales strictes dans le traitement de ces données.
Skip to content